Comment choisir un fertilisant organique ?

Enrichir la terre est une problématique rencontrée par de nombreux jardiniers. Mais comment faire ? Faut-il utiliser un fertilisant organique ? L’équipe du Petit Coin Vert vous répond et vous apporte quelques informations pratiques à ce sujet.

Une terre nourrie

Qu’on se le dise, pour avoir de beaux fruits et légumes et les récolter en quantité, il faut que la terre soit bien nourrie. Or, ça ne se fait pas tout seul ! Il faut en effet apporter des compléments organiques pour cultiver efficacement et réussir un potager. Malheureusement, à cause de l’agriculture intensive, nos sols s’appauvrissent, tâchons de ne pas faire pareil.

Le fertilisant organique que nous proposons à la vente sur la boutique, d’origine animale ou végétale, améliore durablement la structure de votre sol, qu’il soit sableux ou lourd. En effet, le fertilisant organique comme le fumier, le terreau de feuille, le sang séché, les cendres ou encore les algues marines par exemple, assure le bon développement de vos plantes. Mais quels sont les avantages ?

Les avantages

Les fertilisants organiques vont améliorer la structure physique et chimique de vos sols. Vous pourrez ainsi les travailler plus facilement, et le rendement sera bien meilleur. D’autant plus que ces fertilisants vont maintenir la fertilité de votre terre et augmenter la rétention d’eau. C’est un apport de micro-organismes, qui vont augmenter la rétention de l’eau, diminuer la fréquence de vos arrosages, nourrir vos végétaux et améliorer la structure de votre sol. Autant vous dire que les avantages sont extrêmement nombreux !

Choisir le fertilisant

Mais attention, avant d’opter pour un fertilisant organique, vous devez étudier la terre de votre jardin et prélever un petit échantillon pour déterminer ce qui lui conviendra le mieux. Vous pouvez utiliser un kit d’analyse pour déterminer le PH de votre terre. Sachez qu’un PH entre 4 et 6 détermine un sol acide, et sera parfait pour le compost ou le paillis par exemple. Le PH 7 concerne un sol neutre, vous n’avez rien à faire. Un PH supérieur à 8 définit un sol alcalin et calcaire et vous devrez opter pour des algues par exemple.

granulé_bio
Les granulés organiques enrichissent le sol

Le bon dosage

Il faut être vigilant sur le dosage de votre fertilisant organique. En effet, une sous-dose sera inefficace. Une surdose pourra détruire vos plantations et les brûler. Il faut donc bien réussir le dosage de votre fertilisant organique. Vous devez laisser une couche d’environ 5 centimètres d’épaisseur de fertilisant organique, mais veiller à ce que le sol soit bien aéré. Vous devez griffer légèrement le sol pour les incorporer de manière très superficielle et éviter la surdose. Puis, vous pouvez trouver des fertilisants organiques directement en vente dans les grandes surfaces spécialisées dans le jardinage, mais vous pouvez également les réaliser vous-même ! N’hésitez pas par exemple à conserver la cendre pour réaliser vos fertilisants organiques vous-mêmes ou utiliser votre marc de café. Non seulement ils seront moins coûteux, mais en plus ils ne seront pas transformés.

Vous l’aurez compris, le fertilisant organique est quasiment indispensable pour votre potager. Il faut bien analyser votre terre pour déterminer ce qui lui convient le mieux. Ensuite, le dosage est essentiel pour éviter toute mauvaise surprise. Et vous, quel fertilisant organique privilégiez-vous ?

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.