Comment cultiver des fruits ?

Faire pousser des fruits à partir d’une graine, d’un pépin ou d’un noyau peut être une expérience très ludique, qui permettra aux petits comme aux grands d’observer l’évolution des arbres et arbustes fruitiers du semis à la fructification. Toutefois, cette méthode de multiplication prend beaucoup de temps et n’assure pas toujours la pousse de fruits identiques à la plante mère. Ainsi, si vous souhaitez obtenir des fruits de qualité, il faudra privilégier le bouturage ou l’achat d’un plant dans le commerce.

Les fruits du semis à la fructification

La récolte des graines, pépins ou noyaux des fruits

Pour la récolte des graines, pépins ou des noyaux, il faudra sélectionner des fruits bien mûrs. Selon le fruit, la méthode de récolte sera différente : pour les fruits à noyaux comme les abricots, les cerises, les pêches ou les prunes, il suffira d’ouvrir le fruit et d’extraire son noyau. Pour les fruits à pépins, récupérez-les un par un. Les fruits à petites graines pourront être écrasés dans une passoire afin de récupérer les semences. Puis nettoyez soigneusement votre récolte.

La dormance des graines

Certaines graines de fruits peuvent être plus longues à germer que d’autres, notamment à la fin de l’été. En effet, ces graines entrent en dormance et auront besoin d’une certaine durée à faibles températures pour se « réveiller ». Elles attendront de passer l’hiver et d’avoir toutes les conditions favorables à leur développement avant de sortir de leur sommeil. C’est le cas notamment des fruits à noyaux ou des graines à coques, dont la carapace qui les protège a besoin d’être ramollie pour permettre aux semences de germer. Pour faciliter cela, vous pouvez réaliser vos semis de noyaux durant l’hiver. Le froid et l’humidité permettront à l’enveloppe de se désagréger. Au retour des beaux jours, lorsque les températures augmenteront, la graine pourra germer. Si vous souhaitez réaliser vos semis au printemps, vous pouvez également reproduire ces conditions hivernales grâce à la stratification.

Semez les arbres et arbustes fruitiers

Semez les graines, les pépins ou les noyaux dans un mélange de terre et de sable directement sur le lieu souhaité ou dans un gros pot, afin d’éviter tout choc de transplantation. Les fruitiers n’apprécient ni la sécheresse, ni l’excès d’eau, il faudra veiller à arroser de façon régulière et homogène.

Les particularités des fruitiers

Les agrumes

Il est aisé de faire pousser des agrumes à partir d’un pépin et ils n’ont pas besoin de stratification. Les agrumes pourront être cultivés en pleine-terre en région méditerranéenne, dans les jardins qui bénéficient de climat chaud et d’hiver doux. Là où les températures sont moins clémentes, il faudra choisir les variétés les plus résistantes au froid et privilégier la culture en pot : on parle ici de plantes « d’orangerie ». Il s’agit de plantes à but ornementales, utilisées pour apporter un peu d’exotisme au jardin durant l’été et qui seront mises à l’abri, en serre froide ou en véranda lorsque les températures extérieures avoisineront les 0°C. Ce sont des plantes de plein soleil, qui nécessiteront lumière et chaleur. Leurs fleurs parfumées attireront les insectes pollinisateurs.

Les arbres fruitiers

La plantation des arbres fruitiers se fera à la fin de l’automne, en pleine terre, là où ils auront l’espace pour se développer. Il existe également des fruitiers de petites tailles qui pourront être cultivés dans un grand pot. Après la plantation, pensez à pailler le pied de votre fruitier afin de le protéger du froid l’hiver et de la sécheresse durant l’été.

Les fruits rouges

Il s’agit des framboisiers, groseilliers, myrtilliers, cassissiers ou encore des mûriers qui seront plantés au printemps. Ils sont relativement faciles à cultiver mais plutôt gourmands. Lors de l’arrosage, évitez de mouiller les feuilles, car cela pourrait entraîner l’apparition de maladies.

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

treize + vingt =