Comment cultiver la mâche ?

A l’origine herbe sauvage présente sur les talus et les champs de blé, cette délicieuse salade à saveur dite « grasse », produit de 500 à 800 g de feuilles/m2. Sa douceur est proverbiale et ses vertus non négligeables.

Le semis

Placez votre terreau de semis dans un petit pot et enfoncez vos graines à une demi phalange de profondeur. Par la suite les arrosages réguliers maintiendront à la fois une humidité constante mais sans excès ainsi que le maintient d’un bon tassement. La graine gagne à être trempée dans une eau tiède pendant quelques heures car cela améliore sa faculté de germination (qui reste intacte durant cinq ans). Ceci fait, le semis se fait en éparpillant les graines à une distance de deux trois centimètres les unes des autres. Quelques éclaircissages en cours de culture permettront l’épanouissement optimal de chaque rosette. Les premières récoltes débutent environ 7 à 8 semaines après la date du semis.

Paillage de propreté et de conservation de l’eau

Une astuce permet aux professionnels d’éviter la souillure des feuilles au contact du terreau: ils épandent du sable (cela limite, de plus, la propagation des maladies) ou de la tourbe sur le terreau, sur une épaisseur de 1 cm environ. Certains amateurs utilisent le même principe avec d’autres matériaux: des paillettes de lin, par exemple. Ce paillage présente un autre intérêt : il agit comme un couvercle sur une casserole contenant de l’eau qui chauffe. Cela limite les pertes en eau du substrat et les allées et venues liées au transport de l’eau d’arrosage. Enfin cela diminue les herbes sauvages qui pourraient s’inviter sur la culture.

Vertus & apports

La mâche est riche en vitamine du groupe D, bétacarotène, magnésium et potassium et assez riche en acides gras de la série oméga 3. Elle facilite le transit intestinal grâce à ses fibres. Elle se déguste accompagnée d’un filet d’huile d’olive et de quelques cerneaux de noix. Le mariage de ces trois ingrédients constitue un régal!

Origine du mot

Mâche apparaît dans la langue française en 1611 et dérive probablement de son synonyme pomâche , probablement en raison de la saveur légèrement sucrée de cette salade.

 

 

 

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

un × un =