Comment faire un potager avec ses enfants en ville ?

Aussi ludique qu’éducatif, cultiver son potager urbain avec ses enfants est à la portée de tout le monde ! Pour cela, pas besoin d’avoir un grand jardin. Un petit balcon, une terrasse ou même un rebord de fenêtre peuvent faire l’affaire. Et pour les moins chanceux d’entre nous qui ne disposent pas d’un extérieur, vous pourrez tout de même cultiver des plantes aromatiques en intérieur près d’une fenêtre lumineuse. Le but n’est pas l’autosuffisance mais plutôt une découverte à partager en famille. Alors, on se lance ?

Pourquoi initier ses enfants au jardinage ?

Parce qu’ils adorent se salir, alors mettre les mains dans la terre, c’est un peu inné. Plus sérieusement, c’est une belle activité où on apprend, quelque soit son âge. Planter une graine, la voir germer, s’épanouir et pouvoir croquer le fruit que l’on a fait pousser, ça nous émerveille de 7 à 77 ans ! Parce que ce n’est pas facile de leur trouver toujours de nouvelles activités, de se renouveler. Ça nous détache des écrans et de notre routine. On comprends mieux le cycle de la nature et on retrouve le rythme des saisons.

Et puis, on sait ce que l’on a dans son assiette. Le plaisir de manger un fruit ou un légume est bien plus grand quand on l’a fait pousser soi-même !

Jardiner avec ses enfants
Jardiner avec ses enfants

Comment mettre en place son potager urbain ?

 

Cultiver son potager urbain est d’autant plus intéressant depuis que les traitements pesticides ont été interdits et que de nombreux apiculteurs y ont installé leurs ruches. Cela assure les visites d’insectes pollinisateurs sur vos rebords de fenêtres, balcons et terrasses et ce n’est pas la hauteur des immeubles qui les arrête !

1- Étudiez votre espace de culture

Tout d’abord, il faut comprendre son exposition car chaque végétal a des besoins différents. On ne fera pas pousser les mêmes plantes sur un balcon exposé plein sud que dans un espace peu lumineux.

Ensoleillé (Sud-Est, Sud, Sud-Ouest) : à midi le soleil fait face aux plantes. La plupart des plantes apprécient cette exposition. Elle permet une croissance maximale, une belle coloration des fruits, l’augmentation du taux de sucre, l’épanouissement des fleurs et la présence d’insectes pollinisateurs plus nombreux.

Semi-ombragé (Nord-Est, Nord-Ouest, Nord) : type de situation où la présence d’un arbre ou d’un bâtiment proche provoque la présence d’ombre pendant une partie de la journée. De très nombreux légumes et plantes s’adaptent à une telle situation. il faut simplement prendre en compte le fait que le rendement de chaque plante sera un peu moins important.

Ombragé : pendant toute la journée la luminosité est faible, c’est le cas, par exemple d’une cour encadrée de hauts immeubles. Seules quelques plantes résistent à ce cas extrême (lierre, certaines bulbeuses, certaines vivaces…).

2- Préparez le terrain

Choisissez le type de contenant souhaité : bac ? pot ? jardinière ? géotextile ?

Généralement le poids supporté par un balcon est de l’ordre de 350 kg/mètre carré. Les contenants et terreaux étant généralement légers ce poids est difficile à atteindre !

Disposez vos pots selon la taille (hauteur atteinte au stade adulte) et les besoins des plantes. Par exemple, les tomates et haricots à rames sont mis en fond tandis que les radis, mâches ou haricots nain au devant de la “scène”. Comme dans la nature, vous pouvez reproduire les étages de végétation en posant les pots sur des étagères, tabourets et autres caisses.

agencement balcon potager
Agencement de son balcon potager
3- Semez les graines

On peut semer tout type de graines en ville : des légumes-fruits, des légumes-feuille (laitue, persil, mâche…), des légumes-tige (rhubarbe, poireau, céleri…), des légumes-racine (radis, navet, carotte…), des légumes-bulbe (échalote, oignon, ail…), des plantes aromatiques (menthes, thyms, coriandre…), des plantes ornementales (jasmin, suzanne, lierre…). Le choix est vaste et les récoltes à venir à portée de main !

Pour jardiner avec vos enfants, privilégiez les légumes à croissance rapide. Par exemple, les radis ou le cresson alénois qui se récolent 3 semaines après le semis. La laitue romaine, la roquette, les épinards ou encore les navets se récoltent quand à eux 1 à 2 mois après le semis.

radis cultive en pot
Récolte des radis 3 semaines après le semis

Finalement, créer un potager avec ses enfants, ce n’est pas si compliqué et cela peut s’avérer très ludique ! Alors, quand est-ce que vous sautez le pas ? Mon Petit Coin Vert propose sur la boutique un coffret spécial pour apprendre à vos enfants à jardiner.

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.