Gemmothérapie : les bourgeons qui soignent

La gemmothérapie est classée dans le large ensemble de la phytothérapie. Concrètement, des bourgeons et jeunes pousses d’arbres sont récoltés à l’état frais, puis immédiatement mis à macérer dans un mélange d’alcool et miel (ou dans un mélange alcool et glycérine). L’objectif ? Prévenir et soigner de nombreux problèmes de santé. La gemmothérapie permet notamment : le traitement des maladies cardiovasculaires, détoxifier l’organisme, améliorer le sommeil et lutter contre la fatigue.

C’est à un médecin belge, Pol Henry, que l’on doit la création de cette nouvelle thérapie, dans les années 1960. Gemmothérapie est un mot construit sur la racine « gemmae », « bourgeon » en latin.

Quels sont les effets produits?

Le plaisir de la récolte et la satisfaction de prendre sa santé en main.

Après 50 ans de recul et de nombreux essais cliniques (analyses de sang suite aux prises de macérât-s) une base de donnée importante est désormais disponible, à raison de plusieurs dizaines de milliers de témoignages. Trois effets majeurs sont mis en évidence (expériences placebo-macérâts en aveugle, expériences sur souris, corpus de volontaires, etc.) , que Stéphane Boistard résume ainsi: régénération d’organes affaiblis (limite leur vieillissement, atténue les affections chroniques ou aiguës), drainage d’organes engorgés (limite les toxines, la fatigue, l’acidité), stimulation globale de la vitalité (diminue la sensibilité aux maladies, virus, bactéries, stimule les défenses immunitaires, apporte une forme de jouvence). Effets précisés par J.-M. Morel pour qui les extraits de bourgeons constituent  » un traitement qui permet de réguler un terrain, un traitement avant tout préventif (…) venant en complément de la médecine classique, soit pour en augmenter l’effet, soit pour aider à prévenir une rechute.« 

Pourquoi et comment ça marche?

Ouverture d’un bourgeon de hêtre commun.

La singularité de la gemmothérapie tient au fait que les bourgeons qu’elle utilise abritent des tissus embryonnaires en pleine croissance … contrairement à la phytothérapie classique qui utilise l’une des parties de la plante adulte. Les cellules qui se trouvent dans un bourgeon sont riches en acides nucléiques et aminés, en phyto-hormones (auxine, gibbérelline), en vitamines, oligo-éléments, minéraux et sève.

Un constat: les végétaux sont contraints à l’immobilité. Leur capacité d’adaptation tient, entre autre, à la présence de bourgeons, présents sur tout l’arbre ou l’arbuste. Ces bourgeons agissent « comme des capteurs et des régulateurs (…) qui lors de leur ouverture « interrogent leur environnement » afin de proposer une réponse adaptée « en reprogrammant les organes (racine, tronc, futures branches, futurs fruits…) pour moins souffrir des aléas environnementaux et s’épanouir durablement. » Un peu comme un pianiste qui utiliserait les touches de son piano différemment pour composer une musique différente.

S. Boistard achève son propos ainsi: « Les bourgeons utilisés en thérapie semblent agir de façon similaire avec le corps humain. Il vont donc chercher à modifier le programme en cours pour que la personne souffre moins et s’épanouisse durablement.« 

Quels bourgeons choisir?

Parmi la cinquantaine de bourgeons ordinairement répertoriés, à ce jour, en voici 5, particulièrement précieux.

ACTIONS

PATHOLOGIES

AUBÉPINE

Aide au sommeil-régulation de la tension et du rythme cardiaque-amélioration de la circulation sanguine cérébrale (mémoire & vivacité)

Arythmie du cœur

Hyper-hypotension

Sommeil difficile

Troubles de la mémoire

CASSISSIER

Tonifiant, voire euphorisant

Drainage général

Anti-inflammatoire

Antioxydant

Arthrite & arthroses

Bronchites variées

Inflammations articulaires et intestinales

Maladies infectieuses

CÈDRE

Cicatrisant de la peau

Régénérant de syndromes secs

Acné & eczémas secs

Psoriasis

Sécheresse oculaire

HÊTRE

Réparateurs de chocs et traumas psychiques

Calculs rénaux

Cholestérol

Dépression nerveuse

PIN SYLVESTRE

Stimulation des défenses immunitaires

Régénère os et cartilages

Arthrite – arthrose – fractures

Rhumatismes inflammatoires

TILLEUL

Calmant et apaisant

Équilibrant des états nerveux

Anxiété-insomnie-palpitations

Difficulté de concentration

Gemmothérapie, comment faire son propre macérat ?

Du miel d’acacia et de l’alcool à 40°-45°… le liquide est prêt!

La cueillette se déroule au printemps. Tous les arbres et arbustes n’ouvrant (quand apparaissent les premières fleurs et feuilles tendres) pas leurs bourgeons en même temps, cette opération se prolonge dans le temps. Trois exemples: le cassissier débourre généralement en début mars, le tilleul vers la fin du même mois et le noyer en avril… Cependant, une plante qui vit en altitude ou au sud de la France ouvre ses bourgeons à des dates encore différentes, plus tardives. Le bourgeon ne doit pas porter de feuille entière, sauf exception (figuier, etc.).

Le macérât ( ou liquide de macération) se prépare ainsi:

  • ✔ 1/3 de miel d’acacia + 2/3 d’alcool
  • ✔ Le mélange se fait en poids, à l’aide d’une balance de cuisine. Ex: 100 g de miel + 200 g d’alcool
  • ✔ Le choix du miel d’acacia se justifie par le fait qu’il est liquide et se dilue donc facilement dans l’alcool. Christian Escriva le préfère à la glycérine (qui entre dans la composition des macérats du commerce) pour la raison que cette dernière est « bactériostatique et déséquilibrante pour la flore intestinale, surtout en usage prolongé.« 
  • ✔ L’alcool doit titrer 40° à 45°, c’est indiqué sur l’étiquette; l’idéal est de choisir un alcool produit localement (lambig, calvados, rhum, etc;) contrairement aux macérâts vendus dans le commerce (alcool industriels à 70°-90° allongés d’eau ).
  • Préparer le nécessaire à la cueillette:
Bourgeon de cassissier
Bourgeon de cassissier, prêt à être plongé dans le liquide alcool-miel.
  • ✔ panier
  • ✔petits bocaux et leurs capsules propres (environ 50-125-250 ml)
  • ✔ marqueur indélébile ou crayon + étiquettes
  • ✔ le liquide de macération
liquide de macération gemmotherapie
A gauche, liquide de macération; à droite bourgeons libérant les substances actives.

Repères: 1 pot de 125 g de confiture ou miel permet d’obtenir 3 à 4 flacons de 15 ml de macérât (250 g = 7 flacons soit une quinzaine de cures, après cueillette et filtration. Un flacon équivaut à 2 cures de 21 jours.

Jour J, heure H!

Une fois, dans la forêt, le bois, le parc, le jardin ou le bocage, ayant repéré les bourgeons qui vous intéressent, ôtez le couvercle, mettez un peu de liquide dans le fond et jetez-y les premiers bourgeons. Rajoutez du liquide en cours de cueillette de façon à remplir le bocal à ras bord. Vissez enfin le couvercle. Étiquetez et datez.

Laissez macérer 21 jours et davantage, filtrez (filtre à café plastique) et transvasez dans un flacon ambré de 15 ml ou plus (de type huile essentielle avec goutteur incorporé ou pipette en verre ou plastique). Le macérât se conserve des années sans problème grâce à la présence de l’alcool et du miel, bien connus pour cette qualité! La posologie est de l’ordre de 5 à 15 gouttes par jour si possible en deux prises éloignées des repas. Enfant: 1 goutte par 10 kg de poids. Femme enceinte: limiter à 3-5 gouttes/jour.

macérât gemmotherapie
Après 21 jours le macérât est transvasé et déjà utilisable.

Approches variées et dosage

Objectif A: cibler un symptôme (ex: du cassis pour aider le corps à lutter contre une infection).

Objectif B: cibler un terrain, de façon préventive (ex: de l’aubépine pour le cœur).

Objectif C: régénérer le corps, globalement, en stimulant différents organes et en intensifiant le drainage.

Bibliographie: Gemmothérapie de S. BOISTARD à lire en priorité; Phytothérapie de J.-M. MOREL; ; Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux de P. LIEUTAGHI; Précis de phytothérapie de C. ESCRIVA.

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

vingt + seize =