Le potager de Coralie : création et animation de potagers 100% naturels

Et si nos espaces verts devenaient des espaces productifs et comestibles ? C’est la mission de Coralie, jardinière diplômée en permaculture. En 2016, elle crée Le Potager de Coralie pour transmettre son savoir-faire. Nous avons eu le plaisir d’échanger avec elle. On vous explique tout dans cette interview.

Qu’est-ce que le Potager de Coralie ?

Le potager de Coralie

Le Potager de Coralie, c’est la création et l’animation de potagers 100% naturels. Au sein d’une entreprise, d’une collectivité ou d’une école, on va utiliser un espace vert qui n’était pas utilisé pour le rendre productif en fruits et légumes, en attrait pour la biodiversité, mais aussi en lien social.  J’orchestre et anime des ateliers pour expliquer, au fil de la saison, comment produire intelligemment, pourquoi et que planter, comment entretenir et récolter, … Le potager devient un espace de formation et d’apprentissage. Les récoltes sont ensuite réparties entre ceux qui sont au potager et ceux qui le sont un peu moins… Et même s’il n’y a pas de carottes pour tout le monde, cela permet surtout de découvrir et de goûter à sa propre production. C’est vraiment pédagogique, on va apprendre comment on fait et l’idée c’est de pouvoir le refaire chez soi avec des techniques en permaculture qui sont intéressantes parce que ça permet de ne pas passer trop de temps au potager et de faire les choses de façon naturelle.

Comment t’es venue l’idée ?

Coralie

Par une expérience personnelle. Je me suis mise à cultiver il y a quelques années, parce que j’en avais assez de ne pas pouvoir me fournir en fruits et légumes avec une transparence de production et des saveurs comme avant. Je me suis posé la question « Est-ce que c’est si compliqué de cultiver au naturel ? ». C’est comme ça que j’ai commencé à expérimenter et que j’ai croisé le chemin de la permaculture. J’ai démarré petit, avec quelques mètres carrés, puis j’ai agrandi au fur et à mesure. Je souhaitais vraiment être en rupture avec le « potager de grand-père » qui nous prend beaucoup de temps parce que je voulais que ça s’ajoute à ma vie de tous les jours, de boulot, de maman, de week-ends à droite, à gauche. Quand mes amis venaient à la maison, ils me disaient « ah, c’est génial ! Comment tu fais ? Combien de temps tu y passes ? ». J’ai fini par me demander « Comment je pourrais transmettre ce que je fais ? » et j’en suis arrivée à la création de potagers. Aujourd’hui, tout ce que je fais en entreprise ou en collectivité, je l’ai expérimenté chez moi. Tout le jardin, je le développe en comestible. Lorsque je plante, j’essaye de réfléchir en me disant « il faut que ce soit utile pour la biodiversité et utile pour moi, pour que je puisse le manger ».

Comment ça marche ?

Je crée des potagers avec les entreprises

Toute la saison entre midi et deux avec les collaborateurs qui sont volontaires et disponibles. Il y a un peu de théorie et de pratique autour du potager. Donc on apprend, on déguste, on entretient, on récolte, on fait parfois des petites recettes, des infusions,… J’interviens en moyenne tous les 15 jours sur la première saison, ça permet de lancer le projet et de bien comprendre le cycle de saison. Quand ils deviennent plus autonomes, je viens un peu plus ponctuellement : en début de saison, avant le départ en vacances, au démarrage de l’hiver,…

J’anime des ateliers pour les collectivités

Par exemple, à la demande des familles zéro déchet, la Ville de Croix m’a commandé deux ateliers de jardinage pour 12 personnes (débutants et expérimentés). La collectivité a mis à ma disposition une parcelle du jardin Mallet-Stevens à Croix. Dans ce cas là, c’est vraiment ponctuel : je ne suis pas là pour entretenir un potager mais par contre je ramène des plants, je montre les gestes pour planter, comment récolter, comment travailler le sol, on parle de permaculture, …

Et je travaille aussi avec un chef étoilé !

Coralie a co-créé le potager d’un chef en ville
Le potager de l’Hôtel Clarance

J’ai co-créé un potager avec Thibault Gamba, chef de la Table du Clarance à Lille. Dans ce cadre magnifique, nous cultivons une vingtaine de variétés, notamment des fleurs comestibles. Je viens semer, planter, entretenir et je les ai formés pour qu’ils puissent récolter selon leurs besoins.

Pourquoi installer un potager en entreprise/collectivité/école ?

La co-création de potager

Pour transformer un espace vert

Une pelouse bien tondue et des haies parfaitement taillées n’ont pas beaucoup d’utilité pour la biodiversité. Un potager permet de créer un espace productif, pollinisateur et comestible.

Pour apporter du bien-être

C’est l’occasion d’avoir une pause au vert, un jardin où on peut se balader, cueillir et picorer.  Il y a une réelle volonté d’apprendre  et de se réapproprier une alimentation saine. On redécouvre les goûts, les saveurs et les saisons.

Pour fédérer les équipes au sein d’une entreprise

C’est l’occasion de partager et déguster des récoltes ensemble, mais aussi de rencontrer les différentes personnes des services de l’entreprise. Les salariés se forment sur des sujets qui touchent au respect de la nature, de l’environnement, du zéro déchet (traitement des déchets, compostage des matières organiques).

Quelles sont les thématiques de vos animations ?

Ça peut être des sujets comme « planter, récolter, faire sécher et consommer ses aromates », des ateliers dégustation (jus, cueillette sauvage, ..), il peut y avoir également des jeux et challenges pour reconnaître des semences, deviner ce que c’est. On retrouve des thématiques plus spécifiques sur l’agriculture, le bio, le compostage. Et de manière récurrente, on fait des activités semis et bombes à graines, on parle de comment entretenir le potager au fil des saisons, comment faire ses propres graines, repérer les insectes, comprendre leur importance et leur présence et leur construire des abris.

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

6 − 5 =