Qu’est ce que le lombricompostage ?

Saviez-vous que les lombrics sont les intestins du sol ? Ils se nourrissent de déchets organiques et enrichissent la terre par leurs déjections. Les bénéfices de ces vers sont utilisés dans la fabrication du lombricompost. Mon Petit Coin Vert vous explique tout. 

Le lombricompostage : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le « lombricompost » ou « vermicompost » est un fertilisant fabriqué par des lombrics. Il est idéal pour le potager, le gazon et les plantes. Vous pouvez composter vous-même en achetant ou fabriquant un lombricomposteur et profiter ainsi d’un engrais naturel. Cela vous permettra de réduire considérablement vos quantités de déchets en utilisant les restes alimentaires, les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café, les poussières de l’aspirateur, les cheveux, le carton, les végétaux,… Il faudra en revanche éviter l’ail et l’oignon, les protéines animales, les agrumes qui sont trop acides et les déchets non dégradables.

Le vermicomposteur se compose de quatre plateaux qui contiennent respectivement : les déchets frais, les déchets en cours de digestion par les vers, les déchets transformés en compost solide et le bac collecteur de jus appelé « lombrithé » (engrais liquide) qui sera dilué à 10%. Le lombricomposteur ne dégage pas d’odeur ce qui permet de l’installer sur son balcon, dans son jardin, mais aussi chez soi. Il est aussi possible d’acheter sur la boutique de Mon Petit Coin Vert du lombricompost prêt à l’emploi à 7€.

Les vers de compost

Lombrics

Toutes les espèces de vers ne peuvent pas être utilisées dans un lombricomposteur. Pour la simple et bonne raison que les lombrics n’ont pas tous le même rôle à jouer dans la nature. On trouve les vers de compost dans les premiers 20 centimètres du sol contrairement aux vers de terre qui travaillent en profondeur. Privilégiez le ver rouge de Californie (Eisenia Andrei), le ver de fumier (Eisenia fetida) et le Dendrobaena veneta (Eisenia hortensis). En un jour, les vers de compost sont capables d’ingurgiter l’équivalent de leurs poids. Ils se reproduisent rapidement et veille à remplir l’espace dans lequel ils vivent. Pour qu’ils se consacrent de manière optimale au recyclage des déchets, la quantité introduite aura donc son importance. S’il n’y a en pas assez, ils préféreront prendre le temps de coloniser le vermicomposteur. Il faudra veiller à leur offrir un environnement humide, ventilé et sombre avec des températures comprises entre 5° et 30°C. Dans ces conditions, ils pourront vivre jusqu’à 4 ans.

Un fertilisant riche en humus

Lombricompost

Le lombricompost apporte de façon progressive et continue les nutriments nécessaires au bon développement des végétaux car il est riche en humus, issu de la décomposition de matières organiques. L’humus permet d’entretenir la qualité de la terre, de faciliter la pénétration et la rétention de l’eau et d’aérer le sol. On distinguera un sol humifère d’un sol pauvre en humus par sa couleur et sa texture : si la terre est de couleur foncée et légère, il y a plus de chance qu’elle soit fertile qu’une terre claire et sèche. Un sol riche en humus permettra de meilleures récoltes.

Le lombricompost, complémentaire avec le terreau

Si lombricompost et terreau sont tous deux issus de la décomposition de matières organiques, ils n’ont pas la même utilité. Le terreau est un support de culture dans lequel il est possible de cultiver tandis que le compost, rarement utilisé pur, est ajouté en surface pour améliorer et enrichir la terre. Vous pouvez donc mélanger le lombricompost avec le terreau.

Quelle est la différence entre le terreau et le compost ?

Quel est le rôle des vers de terre ?

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Commentaires

    Bonjour,

    Avez-vous des plans pour fabriquer soit même son propre lombricompost, ou alors des endroits où en acheter un ?

    Merci à vous pour votre réponse.

    Judith

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

13 − 12 =