En mai il existe, parfois, cette fameuse lune rousse, qui en deux-trois heures de temps, au lever du jour, grille les jeunes pousses d’un semis effectué une petite quinzaine de jours auparavant. Heureusement ce mois se distingue essentiellement de tout autre manière : tout devient beau au jardin. Sous l’effet combiné des belles températures et du jour qui s’allonge, les fleurs sont magnifiques (glycine, arbre de Judée, iris, etc.). Les feuilles aux mille nuances de vert s’exposent aux rayons du soleil, encore indemnes de toute attaque de parasite. Les premiers légumes (radis, salades, pommes de terre) et premiers fruits (fraises, cerises…) se laissent enfin savourer !

Balcon, terrasse et rebord de fenêtre

glycine
Glycine, plante grimpante à la floraison généreuse

 

Côté balcon, mettez en place les suspensions, généralement en forme de soucoupe. Le terreau doit bien retenir l’eau et être arrosé régulièrement. Les plantes qui y seront cultivées peuvent être de nature variée : ornementales retombantes, potagères, condimentaires, succulentes, etc. Continuez les semis de légumes, sous abri dans une pièce tempérée selon la région. L’intensité du froid, en début de printemps varie grandement en fonction de l’altitude, de la proximité de la mer, etc. En mai, vous aurez l’embarras du choix : tomate, poivron, aubergine, pomme de terre et carotte hâtives, laitue, épinard, betterave, poireau, etc. Les plantes annuelles (coquelicot, bleuet, suzanne aux yeux noirs, pétunia, nigelle de damas, mimosa pudique, lupin, gueule de loup, etc. ) semées le mois dernier peuvent garnir vos contenants. Il est en effet temps de les transplanter en jardinière, pot ou bac. Évitez de planter à densité trop élevée. Autre solution : achetez des plants en godet puis les planter à l’extérieur. De même plantez les vivaces et aromatiques en godets.

Les plantes grimpantes se réveillent, elles-aussi. Accompagnez la croissance des nouvelles tiges en les fixant sur les supports prévus (claustra, treillage, pergola, grillage, tuteur, etc.). En mai, le moment est tout indiqué pour protéger les plantes de la concurrence de plantes adventices (herbes variées) et du dessèchement précoce du sol. Cette opération se fait en dispersant un paillage constitué de paillette de lin, chanvre, paille, feuilles mortes, etc. Pour ceux qui doivent s’absenter régulièrement, installez un système d’irrigation branché sur une horloge (profiter des promotions de saison pour effectuer cet achat), ce qui automatise l’arrosage. Désherbez, si ce n’est déjà fait, les contenants -pots, jardinières, bacs divers – des plantes adventices qui s’y sont implantées au cours des derniers mois.

Jardin d’ornement

dahlia
Dahlia, plante à la fois décorative et comestible

 

Désherbez les cours et allées avec soin en cette période cruciale de forte croissance végétative. Faites de même dans les massifs. Paillez les différents massifs (vivaces, arbustes, petits fruitiers…)… ce qui permettra de se passer de la consigne précédente ! Semez les nouveaux gazons après préparation adéquate du sol : ameublissement, travail superficiel, roulage. Révisez votre taille-haie avant les coupes de printemps. La lame sera nettoyée à l’aide de white-spirit et d’une brosse à poils durs. Huilez ou graissez les parties mobiles. Découpez les bordures de gazon à l’aide d’une bêche ou d’un outil spécialement dévolu à cette opération: le dresse-bordure.

Plantez les vivaces et aromatiques en godets. Profitez de l’ameublissement du sol pour éliminer méthodiquement les racines du chiendent, pissenlit et celles du liseron. Mettez en place (pleine terre ou bac) les bulbes d’été: dahlia, tigridia, tulbagia, montbretia… ainsi que ceux d’automne tel les nerines et amaryllis. Sous serre, blanchissez les parois, selon l’intensité lumineuse de la région. Il existe une autre solution pour abaisser la température, elle consiste à déployer une ombrière et, dans le même temps, d’aérer. Taillez légèrement les bruyères ayant achevé leur floraison. Ôtez les gourmands sur rosiers et fruitiers.

Potager

Quelques semis de printemps
Quelques semis de printemps

 

Continuez les semis décalés de pois, radis, navet, persil, carotte, betterave rouge… laitue, panais, pois à rames. Cette pratique permet de récolter sur une période plus longue. Buttez tomates et courges afin de leur assurer un surcroît de vigueur. Cela consiste à ramener au pied d’une plante un peu de terre de la périphérie. Plantez choux variés, céleri rave et céleri à côtes, pomme de terre. Poursuivez la plantation des légumes frileux : tomate, aubergine, etc.

Prévoyez un voile d’hivernage afin d’assurer leur protection lors des nuits ou le risque de gelée est présent. Après les saints de glace (mi-mai) le risque est quasi-nul. Entretenez le compost en l’aérant et en le bâchant en cas de pluie intense et/ou prolongée. Sous abri, repiquez les jeunes plants de tomate, courgette, potimarron, etc. Aérez les abris lorsque le soleil se montre ; cela permet une bonne circulation de l’air qui se traduit par une baisse des attaques de champignons variés et limite également la présence des insectes, tel le puceron. Buttez les pommes de terre et courges.

Verger

Greffe à l'anglaise
Greffe à l’anglaise

 

Surveillez la reprise des greffes ; ne pas se précipiter dans son appréciation : une greffe démarre parfois avec du retard sur la végétation des alentours. Greffez les pommiers et poiriers, quand ils sont en fleur, en couronne cette fois, ce qui implique de couper les fortes branches puis de positionner les greffons sur le pourtour de la branche sectionnée; penser à laisser en place quelques branches tire-sève. Éclaircissez les bouquets sur arbres fruitiers. Surveillez l’apparition des pucerons et autres parasites. L’utilisation de produits naturels répulsifs ou insecticides (savon noir, tanaisie…) contribue à l’obtention de produits sains ; en outre cela préserve bien davantage les insectes autres que ceux visés par le traitement.

DECOUVRE NOS BOX DE JARDINAGE

Ton petit potager à partir de 15,90€, livraison offerte JE ME LANCE !

Leave a Reply