Cultivées depuis 9000 ans, les fèves présentent des racines qui s’enfoncent profondément dans le sol. Chaque partie de racine porte, très vite après la levée de la graine, des colonies de bactéries (Rhizobium) qui, sans façon, se sont introduites par le biais des minuscules poils absorbants.

Bref portrait de la fève

Ces bactéries s’y sentent bien, grossissent et se multiplient à foison, formant à terme de petites boules nommées nodosités. L’intérêt de cette cohabitation est double : les plantes offrent de la nourriture riche en sucre en échange de quoi elles reçoivent, de la part des bactéries, de l’azote prélevé dans l’air du sol. La tige, creuse et carrée, s’élève jusqu’à environ 50-100 cm. La fleur est ordinairement bicolore –tâches violacées sur fond blanc- et typique de la famille des Fabacées (la fève à donné son nom à l’une des familles les plus importante du règne végétal). A terme la fleur donne naissance à une gousse verte qui peut s’allonger jusqu’à atteindre 20 cm. Les graines qu’elle porte sont aplaties et en forme de rein.

fèves

Semis d’automne

Dans les régions aux hivers doux, les fèves peuvent se semer -après trempage pendant 6 heures dans de l’eau-  assez tôt en octobre-novembre. En pratique, sont concernées la Bretagne, le midi de la France et d’autres régions côtières où le thermomètre ne descend pas, pendant plusieurs jours, au-delà de -3 à -5 °C. Pour les lieux où les hivers avoisinent ces températures en les dépassant légèrement, il peut suffire de protéger les semis par un voile d’hivernage ou un voile de forçage (vendus en jardinerie). Pour les jardiniers qui doutent, il suffit de reporter le semis au mois de janvier-mars. L’intérêt du semis automnal est double : d’une part les plants installent leur système racinaire avec efficacité dans le terreau, ce qui les rend précoces ; la récolte s’effectue avec environ un mois d’avance. D’autre part ces plants primeurs sont moins attaqués par les pucerons.

Quel terreau utiliser ?

Issues de zones naturellement humides, les fèves apprécient un sol lourd et frais, à tendance humide. Transposé à la culture en sac, bac, pot, il en résulte que le terreau doit être de type maraîcher (disponible en jardinerie). Le sac porte le plus souvent la mention « Terreau potager ». Il est possible de lui ajouter 2 à 3 poignées de compost lors de la mise en culture ou de l’utiliser ainsi : 1/2 terre de jardin, 1/2 terreau potager. Autre possibilité : acheter un terreau universel (équivalent à 3 parts) et lui ajouter 1 part de compost bio. Ce compost est disponible gratuitement dans certaines municipalités, associations, ou en vente en jardinerie.

semis des fèves en image

 

choisir l'endroit du semis

Prévoir l’endroit où sera placé le pot consacré au semis des fèves : ni trop venté, ni trop ombré, à proximité d’un abri en cas de gel. Disposer à portée de main le nécessaire pour mener à bien cette opération.

Trempage de la graine

Un séjour de 6 heures dans de l’eau tiède a pour effet de ramollir le tégument de la graine et contribue au réveil en douceur de l’embryon qui peut patienter, intact, jusqu’à 5 ans au cœur de cette graine. La germination sera plus rapide, dans les jours qui suivent.

Remplissage du sac

terreau remplissage

La contenance du sac étant de 16 litres, 14 litres sont suffisants pour le remplir jusqu’à 3-4 cm du haut, sachant que cette marge constitue une protection pour la jeune pousse le temps qu’elle s’endurcisse un peu.

Disposition des graines de fèves

semis des feves

Les graines peuvent être placées au centre du sac (poquet de 5-6 graines) ou dispersées à une dizaine de cm les unes des autres. Les graines en trop peuvent y rester jusqu’au printemps époque où un 2ème semis peut avoir lieu ; elles peuvent aussi être échangées avec un autre jardinier.

Recouvrement du semis

recouvrir le semis

Le semis effectué, le recouvrement des graines consiste à disperser le terreau sur 3 à 4 cm d’épaisseur. Tasser puis arroser en pluie fine car le terreau en sac est généralement trop sec pour assurer une bonne levée de la graine.

Levée puis entretien

Température de germination : à partir 8 °C. Temps nécessaire à la levée : 10 à 30 jours. Si pour une raison quelconque la levée se fait mal ou échoue… pas de panique ! Il suffira de renouveler l’opération dans un à deux mois ; seule conséquence : la récolte se fera un peu plus tard. Les tiges offrent une bonne prise au vent, à cause de leurs larges feuilles. Il devient donc nécessaire  de les soutenir par des fils tendus sur des balustrades, poteaux, perches de bois, etc. La présence de quelques pucerons noirs ne nuit pas au développement des fèves, cela favoriserait même la fructification ; en cas d’infestation importante, une pulvérisation d’eau suffit à les ôter.

CUISINER LA Fève

La récolte a lieu selon l’usage culinaire que l’on désire faire de la graine. Pour une consommation à l’état cru celle-ci est récoltée au 1er tiers de son développement. Pour la consommation de graines fraîches cuites, attendre les ¾ de son développement. Enfin, pour sa consommation en légume sec, il faut attendre que  la gousse soit complètement desséchée.

DECOUVRE NOS BOX DE JARDINAGE

Ton petit potager à partir de 15,90€, livraison offerte JE ME LANCE !

Leave a Reply