Le repos végétatif ou l’hibernation des plantes

Mon Petit Coin Vert est une jardinerie urbaine en ligne. Cet article fait partie de nos actualités et conseils.

L’hibernation des plantes, késako ? C’est un phénomène naturel pour les plants extérieurs en pleine terre. Mais qu’en est-il de nos chères amies d’intérieur ? On vous dit tout !

Un repos végétatif vital pour les plantes

Chaque plante a besoin d’un repos végétatif. Cela lui permettra de faire ses réserves afin de revenir en forme l’année suivante. Nous nous rapprochons de la saison hivernale, période de fraicheur et de raccourcissement des jours. Le message est clair: les végétaux enclenchent leurs mise en veille. Durant cette période de repos total ou partiel, les plantes mettent leur croissance de coté. Et ce, afin d’emmagasiner les réserves nécessaires à leur développement pour le printemps suivant.

Après cette période de repos végétatif, elles sont prêtes à repartir pour une nouvelle saison, remplie de fleurs, de feuilles et de fruits. En intérieur, la plupart de nos amies chlorophylliennes ont un feuillage persistant. Elles n’ont qu’une période de repos assez courte, durant laquelle leur activité ne stoppe pas complètement. Néanmoins, c’est un moment indispensable pour leur garantir une meilleure vie future.

En intérieur : attention à l’air trop chaud ou trop sec

En hiver, nos multiples appareils de chauffage nous permettent de maintenir une chaleur confortable en intérieur. Mais pas pour les plantes. En effet, chauffer son intérieur permet de maintenir une température régulière proche de 20°. Ce qui a pour conséquence de rendre l’air ambiant intérieur plus sec. C’est là que nos plantes d’intérieur rencontrent des problèmes. Privées des changements de températures comparées à leurs cousines d’extérieurs, elles n’ont pour se repérer que le raccourcissement des durées d’ensoleillement. Pour les aider dans ce repos végétatif votre action sera simple : rapprochez-les des fenêtres afin qu’elles captent au mieux toute source de lumière. D’autant que même en repos, elles continuent d’effectuer la photosynthèse qui leur permet de stocker leur réserves pour le printemps. Lors de ce repos végétatif, elles ont donc un besoin vital de lumière.

Et si nous ne faisons rien ?

Cela ne se verra peut-être pas tout de suite. Mais sans ce repos végétatif qui lui est vital la plante va, au fil des années, s’épuiser et aura des difficultés à être en capacité de fournir le meilleur d’elle-même. Les fleurs ou fruits se feront plus rares. Et le plant sera plus vulnérable, donc moins résistant aux maladies et autres parasites.

Qu’en est-il des plantes méditerranéennes, tropicales et subtropicales ?

La plupart des plantes gélives non-tropicales, comme les plantes carnivores ou les agrumes, passant l’hiver dans nos habitations chauffées réussissent à entrer timidement dans un repos végétatif léger. Ce qui fait que leur croissance se ralentit. Durant cette période il est donc nécessaire de limiter les arrosages. Afin de ne pas noyer la plante et faire pourrir leurs racines. Ainsi que d’arrêter tout apport d’engrais. Ceci dit le dessèchement des substrats du fait du chauffage étant important reste possible. Il faut veiller à ne pas les laisser se déshydrater en maintenant un terreau légèrement humide, mais sans excès.

En ce qui concerne les plantes tropicales, elles ont le plus souvent besoin d’un environnement humide. Semblable à celui de leurs terres d’origine qui sont souvent lointaines. Et pour conserver l’atmosphère environnante humide dans les meilleures conditions possibles, il existe 2 solutions simples. La première, avec un brumisateur. La 2ème, c’est de remplir des coupelles avec des billes d’argiles, imbibées d’eau, sur lesquelles sont posées les pots. Du fait de la chaleur environnante, l’eau s’évapore et cela leur assure une hydratation indirecte et légère du feuillage.
La limitation d’arrosage et le non-apport d’engrais sont également de mise.

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Commentaires

    Conseils utiles
    Merci

    Répondre

    Bonjour,
    à l’approche de l’hiver comment gérer nos petits aromates qui risquent de prendre froid sur les balcons?
    Faut il tout cueillir / conserver et espérer que ça repousse au printemps, rentrer les jardinières? …
    Merci 🙂
    Justine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

dix-sept − cinq =