« Mille et une nuits » découvrez la box de jardinage du mois de janvier

Que reçoivent les abonné·e·s de Mon Petit Coin Vert pour cette nouvelle année ? Chaque fin de mois, découvrez sur le blog le contenu de nos précédentes box. Au mois de janvier, la box « Mille et une nuits» vous faisait découvrir deux variétés du Moyen-Orient, pour un voyage gustatif aux mille et une saveur garanti. Un sachet de graines à germer de fenugrec bio et de pois chiche bio, deux variétés qui vont faire voyager vos sens et inviter le soleil dans votre cuisine !

Cette nouvelle année amène avec elle la promesse de belles et généreuses récoltes à venir ! Mais le froid étant aussi dissuasif pour nos mains gelées que pour les petites graines, ce mois-ci nous cultivons bien au chaud, en intérieur.

Graines à germer de fenugrec bio

Peu connu en France, le fenugrec est une variété très utilisée au Moyen-Orient, notamment dans de nombreux mélanges d’épices, autant pour ses qualités gustatives que pour ses vertus sur la santé. Les pousses de fenugrec sont très riches en vitamines et en minéraux. Avec elles, c’est l’effet antifatigue assuré ! Leur pouvoir dépuratif et drainant est un véritable cadeau pour notre foie, en fortifiant l’organisme et en participant à la diminution du taux de sucre et de mauvais cholestérol dans le corps. Ces jeunes pousses, à la saveur orientale légèrement épicée et leur arôme de curry, se dégustent aussi bien seules que dans un sandwich ou une salade. À l’instar de toutes les graines germées, il est conseillé de les manger crues, pour profiter pleinement des bienfaits de ces concentrés de vitalité.

J’offre la carte cadeau dès 12,90€/mois

Graines à germer de pois chiche bio

Il s’agit de l’ingrédient star de la cuisine orientale ! Le pois chiche présente un goût fin et délicat qui satisfait les palais les plus exigeants ! Il possède également de nombreuses vertus : riche en protéines, glucides, fer, mais aussi en vitamines B et C. Les pois chiches sont également forts en potassium. De plus, ils améliorent la circulation, mais régulent également la pression artérielle. Plébiscité dans la péninsule arabique, le pois chiche est utilisé dans de nombreux plats typiques de la région. Cet ingrédient oriental est indispensable à l’élaboration de certains mezzés comme le houmous ou les falafels libanais. Légume phare du tajine et du couscous, il offre un goût délicieux, auquel il est bien difficile de résister !

Surprise : Le luffa, la courge du hammam

Le luffa (Luffa cylindrica), aussi appelé « courge du hammam », est originaire d’Orient. Cette plante grimpante de la famille des cucurbitacées est une véritable curiosité de la nature : sa fibre est une éponge végétale 100 % naturelle, biodégradable mais aussi compostable ! Si vous êtes voyageur, vous aurez peut-être déjà aperçu cette courge en forme de massue sur les marchés d’Orient. Celle-ci a des propriétés exfoliantes particulièrement intéressantes et son action gommante est beaucoup plus douce que celle d’un gant de crin. La courge du hammam est également utilisé comme éponge, pour faire la vaisselle ou le ménage. Pour une éponge durable, quelques précautions d’entretien s’imposent : veillez à bien la nettoyer, la rincer, l’essorer et la sécher après chaque usage, puis stockez-la dans un lieu aéré !

J’offre un abonnement dès 12,90€/mois

Dossier : Pourquoi les plantes ont-elles besoin de lumière ?

Le besoin de lumière est vital pour la plupart des plantes. À l’origine du processus de photosynthèse, l’énergie lumineuse permet aux végétaux de se nourrir et de se développer. Chez les végétaux, les feuilles ont la capacité de capter et de stocker la lumière sous forme d’énergie. C’est grâce à cela que le processus de photosynthèse peut avoir lieu. En absorbant la lumière, le dioxyde de carbone (CO2), l’eau (H2O), ainsi que les minéraux présents dans la terre, les végétaux produisent la matière organique dont ils ont besoin pour se développer : les glucides. Tout comme les êtres humains et les animaux, les plantes respirent ! Elles absorbent du dioxygène et rejettent du dioxyde de carbone. Lors de la photosynthèse – c’est-à-dire lorsqu’elles sont exposées à la lumière –, on observe le phénomène inverse : il y a absorption de dioxyde de carbone et rejet de dioxygène. Enfin, la chlorophylle est le principal pigment photosynthétique présent dans les feuilles. Elle permet de capter l’énergie lumineuse. Son nom vient de la contraction des mots khloros, qui signifie « vert » en grec ancien et phullon, qui se traduit par « feuille ». C’est ce pigment qui est responsable de la couleur verte des végétaux. Lorsque le froid arrive et que les jours diminuent, la molécule de pigment se dégrade, laissant apparaître d’autres pigments comme les caroténoïdes, plutôt orangés. C’est la raison pour laquelle les feuilles deviennent jaunes orangées à l’arrivée de l’automne !

Recette : Falafels aux graines de fenugrec germées

1 – Pelez et hachez l’ail. Mélangez le yaourt, l’ail, le jus de citron, la purée de sésame, un peu de coriandre, du sel et du poivre dans un bol. Réservez au frais.
2 – Faites chauffer de l’huile dans une poêle et faites cuire les falafels jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Égouttez-les sur du papier absorbant et réservez au chaud.
3 – Coupez les tomates en petits dés, émincez l’oignon et hachez les feuilles de salade.
4 – Coupez les pains pita dans la longueur. Tartinez l’intérieur de sauce puis placez les feuilles de salade, les dés de tomates et les morceaux d’oignon.
5 – Ajoutez 3 falafels par pains, les jeunes pousses de fenugrec et dégustez sans attendre !

Recette : Houmous onctueux de pois chiches germés

1- Rincez et égouttez les pois chiches germés.
2- Placez les pois chiches dans un mixeur, puis ajoutez le jus de citron, le tahini, l’ail, le cumin et l’huile d’olive.
3- Mixez le tout et mélangez régulièrement, après avoir pris soin d’arrêter le mixeur, en détachant les ingrédients collés aux parois du bol (ajoutez du sel et un peu d’eau si besoin).
4- Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
5- Dressez votre préparation dans un joli bol. Saupoudrez de piment doux et disposez, au milieu, quelques pois chiches germés pour la décoration. Servez avec du pain libanais !

DIY : Créez votre cache-pot en corde de jute

Matériel :
– 2m de corde (d’un centimètre de diamètre)
-Un pistolet à colle
-De la colle
-Une paire de ciseaux

1- Déroulez votre corde.
2- Pour créer la base du cache-pot, enroulez la corde sur elle-même en escargot et ajoutez de la colle chaude à l’aide du pistolet à colle au fur et à mesure.
3- Pour créer la hauteur du cache-pot, lorsque la base est assez grande par rapport à la taille du pot, réalisez le premier « étage » en superposant la corde sur la base extérieure réalisée précédemment.
4- Continuez l’opération jusqu’à atteindre la hauteur souhaitée pour votre pot et coupez le restant de corde.
5-. Vous pourrez également peindre votre cache-pot !

Des compresses de gaze et des élastiques

Ces deux compresses de gaze accompagnées de ses élastiques sont un équipement parfait pour la germination de vos futures jeunes pousses !

J’offre un abonnement dès 12,90€/mois

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

L'abonnement Mon Petit Coin Vert

Des thématiques originales, des graines surprises et les conseils de notre professeur d’horticulture ! A partir de 12,90€ / mois.

Je découvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

cinq × 3 =